Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Sauge

De Toildepices
Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

Celui qui veut vivre à jamais, doit manger la sauge en mai

Pratique

En cuisine

La sauge est dite herbe à cochon, en cela qu'elle se marie très bien avec la chair de cet animal, mais toute viande blanche lui convient aussi et, suivant les variétés, elle fait merveille en salade. Vous pouvez, par exemple, glisser délicatement des feuilles de sauge fraîches sous la peau d'un poulet ou d'une pintade ou en intercaler entre une caille et les bardes qui l'entourent.

Recettes parfumées
Chèvre aux épicesLiqueur de BrocéliandeRaviolis à la saugeRoti de porc en cocotte

Condiments et Mélanges d'épices
Herbes de Provence

Choisir, Conserver

  • ne pas la sécher car elle prend une couleur et un goût désagréables (odeur de moisi), la consommer fraiche !

A la maison

  • Il faut la planter près des choux : elle éloigne son parasite héréditaire : la mouche du chou


Histoire et Ethnologie

Historique

Probablement originaire de l'Europe méditerranéenne, la sauge s'est très vite répandue dans tout le bassin puis sur tout le globe. Au XVII ème siècle, la surprise des hollandais fut grande car les chinois qui prenaient la sauge pour une panacée universelle, étaient prêts à échanger 3 caisses de thé pour une de sauge. Les Grecs anciens utilisaient la sauge soit fraîche soit confite dans le vinaigre.

Croyances, légendes et mythes

  • Egypte ancienne : connue pour ses vertus antiseptiques
  • Grèce ancienne : contre ulcères, phtisie morsures de serpent, diurétique, tonique, fébrifuge
  • Herbe sacrée des Romains : elle était cueillie selon un rite précis : avec un outil sans fer (car celui-ci détériore la plante), récoltée en tunique blanche et les pieds propres, la cueillette était précédée d'offrandes de nourriture. La sauge était utilisée autant en cuisine qu'en médecine.
  • Au premier rang des capitulaires de Charlemagne.
  • Certains groupes d'Amérindiens la melangeait avec de la graisse d'ours pour guérir les problèmes de peau
  • Bien connue des chinois
  • autres vertus et croyances diverses : très bonne pour le cerveau, la raison et la mémoire ; en Gargarisme et bains de bouche comme dentifrice.
Cur moriatur homo, cui salvia crescit in horto?

Contra vim mortis non est medicamen in hortis.
Salvia confortat nervos, manuumque tremorem
tollit, et eius ope febris acuta fugit.
Salvia, castoreum, lavandula, primula veris,
nasturtius, athanasa: haec sanant paralytica membra.

Salvia salvatrix, naturae conciliatrix.
Pourquoi mourrait-il celui qui a un pied de sauge dans son jardin ?

Il n'y a dans le jardin aucun remède à la puissance de la mort.
Mais la sauge calme les nerfs, éloigne les
tremblements des mains et soigne la fièvre.
Sauge, castoreum, lavande, primevère,
Cresson, et athanasa soigne la paralysies des membres

Sauge qui guérit, puissance de la Nature.
Regimen Sanitatis Salerni - CAPUT LX. DE SALVIA

Iconographie

Photos
Salvia officinalis p1150380.jpg Salviatricolor00107.jpg Salvia00347.jpg Salvia00080.jpg

Dessins
Salvia officinalis.K I.jpg Salvia officinalis.III.A III.jpg


Linguistique

Noms et traductions

Sauge
Salvia officinalis L.


Sciences

Botanique

Description

Salvia officinalis - Famille des lamiacées

Sous-arbrisseau annuelle, bisannuelle ou vivace selon l'espèce à feuillage persistant, fleurit généralement en été Forme des buissons touffus en terrain calcaire

Récolte possible toute l'année (protéger les feuilles en hiver)

Propriétés médicinales

Elle est appréciée pour ses nombreuses vertus depuis des siècles

  • Stimulante, tonique,
  • Digestive, aide la digestion des aliments gras, stomachique
  • Antiseptique, fébrifuge, bon contre infections des gencives et les aphtes
  • en infusion contre rhume,
  • gargarismes avec une décoction avec quelques gouttes de vinaigre de cidre pour lutter contre les maux de gorge, laryngites, angines
  • Emménagogue (Haute teneur en substances œstrogènes)
  • Antisudorale
  • Antispasmodique, résolutive,

Risques allergiques et toxicologie

TOXIQUE à haute dose ou à long terme à cause de ses fortes propriétés antiseptiques - en particulier sous forme d'huile essentielle.

Composition chimique

Huile essentielle

1 à 2.5% d'huile essentielle

  • Salvia Officinalis ssp. Minor : 35-60% thujone, 15% 1,8-cineol, 18% camphre, 16% borneol, bornyl ester, alpha-pinene, salvene
  • Salvia triloba : 64% cineol, 5% thujone, 8% camphre, salvigenin


Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices



<references />