Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Sakhane

De Toildepices
Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

Cette liane étrange est une épice bien connue du peuple lao de Luang Prabang, ancienne capitale royale devenue première cité de l'Asie du Sud-est et patrimoine mondiale de l'UNESCO. On en trouve toujours, vendue coupée en tronçons au marché de Luang Prabang. Le sakhane a l'apparence d'une petite branche d'arbre avec une écorce grisâtre et d'aspect rugueux au toucher. Le cœur de la liane est d'une couleur beige clair lorsqu'elle est fraîchement coupée. Le bois de sakhane est tendre et se fend facilement au couteau en quartiers. A la découpe, il dégage une odeur épicée rappelant le poivre du Sichuan dont il a presque le même goût.
de Vansy correspondante de Toil'd'épices partageant sa culture lao


Pratique

En cuisine

Le sakhane est une épice à usage spécifique et limité à quelques recettes comme le O lam et les Mok d'algues de rivières.

  • Le O lam est une spécialité de Luang Prabang. C'est un ragoût fait de couenne de buffle, du gibier fumé et des légumes. Ce ragoût préparé à Luang Prabang est toujours relevé avec des quartiers de sakhane. On déguste le O lam en suçant les morceaux de sakhane cuits à point.
  • Le Mok est une recette préparée à la vapeur ou à la braise. Celle aux algues se prépare à la vapeur. Ce sont des pochettes de farce faites de feuilles de bananier et agrafées à l'aide d'un petit pic taillé dans du bambou. Les algues de rivières et notamment celles du Mékong sont aussi préparées en O comme le O lam - et bien entendu épicé au sakhane.
Recettes parfumées
Obone VaneÔ lam

Condiments et Mélanges d'épices
 pas de recettes disponibles

Choisir, Conserver

  • le sakhane ne se conserve pas bien et se déssèche rapidement après découpe, doit être consommé rapidement après l'achat.
  • Le sakhane se conserve mieux entier enveloppé dans du papier.
  • Il se congèle également assez bien en quartiers. Le séchage altère sa saveur et son arôme.



Histoire et Ethnologie

Historique

Personne ne sait depuis quand les gens de Luang Prabang consomment du sakhane, on parle de 4000 ans avant JC. Ce serait les Mon-Khom, ancêtres du peuple Mon-Khamer, qui auraient introduit cette liane dans leur cuisine. A l'époque les râgouts ancêtre du Olam étaient cuisinés à l'étouffé dans des bambous. Serviteurs du roi, les Mon-Khom firent rentrer cette épice à la cour pour former, à terme, le Olam.

Cette épice semble être connue uniquement des habitants de cette contrée et ceux du Sud du Laos l'ignorent totalement. S'ils la connaissent, c'est grâce au O lam. Il semblerait que les Thaïs Issane (du Nord de la Thaïlande) en consomment également. Si l'on fait le rapprochement entre ces deux peuples, on découvrira que les Thaïs de la région du Nord sont des descendants des émigrés laos.


Cette merveilleuse liane qui fait penser au poivre du Sichuan ne laissera personne indifférent ; le bon goût poivré anesthésie agréablement le palais même après le repas !

Ethnologie

En Thailande, l'épice sakhane porte un autre nom "chackhane" ou "poivre des bois" fait partie des plantes médicinales ayant des vertus pour soulager différents maux de l'homme et également utile pour l'agriculture et l'environnement.

Les parties utilisées : toute la plante entière

Les racines sont utilisées comme fortifiant, anti-ballonnements, fébrifuge et anti-diarrhétique. L'écorce est utilisée pour soulager des spasmes (oppression de la poitrine). Les feuiles rentrent dans la composition des recettes dépuratives (purifient le sang). Les fruits (qui ressemblent aux baies de poivre) sont fébrifuges (soulagent les fièvres), désinfectant des voies respiratoires (fludifiants) et s'utilisent contre l'asthme.

Selon les usages médicinales populaires thais, il serait aussi aphrodisiaque.

En dehors de toutes ces vertus connues de la médecine populaire thaï, le sakhane est aussi un insecticide végétal : le suc des feuilles et des tiges élimine les chenilles et des larves de moustiques.

(source d'information du site kmitl.ac.th/agritech - en langue thaï).


Iconographie

Photos
Ribe01.jpg

Dessins
pas d'images disponibles


Linguistique

Noms et traductions

Sakhane
Piper sp.


Sciences

Botanique

Description

Piper sp. - Famille des Pipéracées


La plante a la source du sakhane ne semble pas clairement identifiée d'après mes sources. Les deux principaux candidats sont le Piper interruptum Opiz. Ou le Piper ribesioides Wall. (ie Piper caninum Blume). Mais il est aussi possible que l'épice sakhane soit issue de ses deux plantes indistinctement. On parle aussi parfois de Piper nigrum, de Piper longum ou encore de Piper siriboa.

La multiplication du sakhane se fait par semis ou par bouturage des tiges. C'est une liane qui pousse dans des forêts arides et dans de la terre de feuilles.

Composition chimique

Tiges séches

  • methyl-5-(3', 4'-methylenedioxyphenyl) penta-2,4-dienoate
  • 2-(3'-hydroxy-4'-methoxyphenyl)-3-methyl-5-trans-propenyl-7-methoxybenzofuran
  • 2-(3', 4'-methylenedioxphenyl)-3-methyl-5-trans-propenyl-7-methoxybenzofuran
  • (-)-borneol p-hydroxycinnamate
  • heteropeucenin-8-methyether
  • crotepoxide
  • N-isobutyl-13-(3, 4-methylenedioxy-phenyl) trideca-2, 4, 12-trinamide


Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices



<references />