Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Fenugrec

De Toildepices
Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

Plante aromatique de la famille du trèfle et du tamarin, le fenugrec tire son nom du latin foenum graecum : 'foin grec' car utilisé comme fourrage depuis l'Empire romain et c'est toujours le cas en Inde. Le terme de trigonella fait référence à ses graines anguleuses. Quasiment toute la plante est utilisée :

  • Les graines sont concassées et grillées, ou réduites en poudre comme une épice à odeur prononcée entre le céleri et le curry. légèrement amer et astringent, il entre dans la composition de nombreux mélanges comme le sambar, les curry et le çemen . On les utilise aussi cuites entières dans l'eau comme légumes : dans les pays arabes, on donne du fenugrec aux femmes que l'on veut voir grossir. Parfois, dans le Moyen-Orient, on utilise les jeunes germes en salade (comme le soja).
  • Les feuilles sont utilisées en Inde et au Moyen-Orient pour parfumer les légumes racines comme le tarot.
  • Le fenugrec est aussi utilisé comme plante fourragère.

Les principaux pays exportateurs sont l'Inde, le Pakistan, le Liban, l'Egypte, la France, l'Argentine,…


Pratique

En cuisine

Recettes parfumées
 pas de recettes disponibles

Condiments et Mélanges d'épices
Berbère éthiopienColombo des IlesCurryCurry SechouanCurry pour fruits de merMasala d'Inde du NordMasala d'Inde du SudMasala de CeylanMasala des AntillesMassale d AlepPâte de curry aux 17 plantesÇemen

  • les graines sont très dures, il faut donc les griller ou les faire tremper dans l'eau pour les moudre plus facilement. Une fois en poudre, il s'évente très vite…
  • Le fenugrec souvent utilisé dans les recettes indiennes demande à être chauffé dans une pôele sans matière grasse, il faut le faire très brièvement sinon son goût amer sera accentué. La meilleure chose est de le faire séparemment des autres épices, d'en mettre très peu en quantité et de goûter une graine une fois rôti, avant de l'incorporer définitivement au plat.
  • il peut aussi être consommé sous forme de germes.

Histoire et Ethnologie

Historique

Originaire du Moyen-Orient, il s'est répandu dans tout le bassin méditerranéen et même jusqu'en Inde où il entre dans de nombreux mélanges typiques de l'Inde (Sambar Curry ….). Plus tard, il ralliera l'Argentine. Connu depuis l'antiquité comme plante fourragère, condiment (voir légume) et médecine, mais aussi pour l'embaumement dans l'Egypte ancienne, il a depuis perdu de sa popularité dans nos pays.

Jean Bruyérin-Champier, médecin de François I, indique dans "L'alimentation de tous les peuples et de tous les temps" (livre VII, § 11) *: "Selon Galien, le fenugrec s'appelle en grec têlis, boukeras [corne de boeuf] ou aigikeras [corne de chèvre]. Il le range parmi les légumineuses utilisées par l'homme. Mais les agronomes en font un fourrage destiné aux bêtes de somme. ... Galien indique qu'en alimentation humaine, il offre le même usage que le lupin, pour relâcher le ventre. On peut ausi le manger avec du nuoc-mâm **, ou avec du vinaigre et du nuoc-mâm, tandis que d'autres y ajoutent du vin et de l'huile, et que certains le mangent même avec du pain : ainsi, il fait moins mal à la tête et ne retourne pas du tout le ventre, comme il le fait généralement. En outre, d'autres le mangent au nuoc-mâm et à l'huile quand il est encore en herbe, avant de donner des graines. On préconise de le prendre en purée, cuite avec du miel, pour chasser utilement tous les sucs nocifs qui se trouvent dans les intestins. Il a aussi des vertus détersives (abstersorius), car il irrite et stimule les intestins."

  • Première et seule traduction complète par Sigurd Admundsen, éd.Intermédiaire des chercheurs et curieux, 1998. Cet ouvrage mériterait grandement d'être mieux diffusé, tant par la qualité de la traduction, du travail de recherche effectué que par son contenu même, véritable photographie en 1560 de l'alimentation et des habitudes alimentaires...
    • Nous pouvons penser que le traducteur a indiqué, pour une raison de meilleure compréhension,'nuoc-mâm' en lieu et place de 'garum', terme utilisé dans l'antiquité occidentale pour qualifier le même genre de produit.

Croyances, légendes et mythes

  • le fenugrec était utilisé contre la calvitie au Moyen Age, il est toujours utilisé dans des lotions capillaires en Inde.
  • Plante associée à la naissance, durant 40 jours, la jeune mère reçoit des plats parfumés au fenugrec pour favoriser la montée de lait..


Iconographie

Photos
FenugrecIMG 2971.jpg

Dessins
Trigonella foenum-graecum.K II.jpg Trigonella foenum-graecum.II.A II.A II.jpg Trigonella foenum-graecum.FDOS.jpg


Linguistique

Noms et traductions

Fenugrec
Trigonella foenum-graecum L.


Sciences

Botanique

Le fenugrec est une fabacées qui possèdent des nodules bactérien pour la fixation de l'azote atmosphérique. elle est d'ailleurs utilisée dans l'assolement en régions céréalières car c'est aussi une bonne fourragère.

Description

Trigonella foenum-graecum - Famille des Fabacées

Plante annuelle, herbacée de 60cm

Feuilles à trois folioles, aromatiques

Fleurs jaunes ou blanchâtres, groupées en petites boules (comme le trèfle)

Fruits : longues & minces gousses renfermant 10-12 graines de 3mm, brun-clair & anguleuses

Propriétés médicinales

  • galactogène
  • Tonique général
  • anti inflamatoire
  • antiulcère gastrique
  • hypoglycémiant (trigonelline) pour les diabétiques en particulier
  • hypocholestéromiant.
  • hypotensif
  • Source importante de diosgénine : c'est une base pour fabriquer des hormones de synthèse
Formules anciennes
Poudre de fenugrec composée, pour cataplasme. (Farines résolutives.)
- Farine de fenugrec, de fèves, d'orobe [Orobus tuberosus] et de lupin, de chaque P.E.
Mélez.

Autre :
- Fleur de camomille, de mélilot, de sureau (2 onces de chaque), Feuilles de mauve, de guimauve (3 onces de chaque), Racine de guimauve (4 onces), semences de fenugrec (10 onces), semences de lin (12 onces).
Réduisez en poudre grossière.
Pharmacopée raisonnée, ou Traité de pharmacie pratique et théorique,
N.-E Henry et G. Guibourt, J.-S. Chaudé libraire-éditeur, 1834, pp549-550.
(Toil' d'épices décline toutes responsabilités en cas d'utilisation de ces formules, présentées à titre purement indicatif. Consultez toujours et avant tout votre médecin)

Risques allergiques et toxicologie

ATTENTION : Eviter durant les grossesses.

Composition chimique

Graines

  • fort taux de mucilages, protéines, lipides
  • Trigonelline ((N-methyl-pyridinium-3-carboxylate, 0.4%)
  • 4-hydroxyisoleucine
  • phytostérols : Diosgénine [0.5% (25R)-spirost-5-en- 3ß-ol], yamogénine, tigogenin, neotigogenin, smilagenin, sarsasapogenin…
  • Coumestrol, Trigocoumarine, trimethyl coumarin
  • acide Nicotinique
  • Métaux : Fer, Cuivre, Phosphore, Calcium
  • Colorant : Beta-carotène
  • Vitamine : A,C & E
  • Huile Essentielle : majoritairement du 3-hydroxy-4,5-dimethyl-oxolane-2-one



Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices

Liens externes

http://www.globinmed.com/index.php?option=com_content&view=article&id=80346:trigonella-foenum-graecum-2&catid=722:t

http://www.fao.org/ag/AGP/AGPC/doc/Gbase/data/pf000412.htm


<references />